Mike Haggar – le héros oublié

haggar-cfas
Mike Haggar hurle : vengeance!

Dans les années 90, CAPCOM, le glorieux développeur de jeux vidéo, a lancé Final Fight, un beat’em up («frappez-les»). J’extrais cette partie littéralement de sa page Wikipedia:

Dans les années 1990, Metro City est rongée par le crime et la violence. Nouvellement élu maire, l’ancien catcheur professionnel Mike Haggar est décidé à éliminer les gangs qui font régner la terreur sur sa ville. Afin de l’en empêcher, Mad Gear, une puissante organisation criminelle, enlève sa fille Jessica et tente de le corrompre.

Haggar n’étant pas si facilement impressionnable, il contacte alors Cody, le petit ami de Jessica, et Guy, tous deux rompus aux arts martiaux et au combat de rue. Les trois hommes décident de se faire justice eux-mêmes, et s’enfoncent dans les bas quartiers de Metro City à la recherche de Jessica.

ff1-chars
Avec une telle gamme de personnages : lequel choisiriez-vous ? Guy, a.k.a. la contrefaçon bonne marché de Ryu du Street Fighter (oui, il porte des sous-vêtements sous le kimono), Cody, qui était constipé quand la photo a été prise, et Haggar, dont les pectorales ressemblent plutôt le tracteur routier Optimus Prime (camion semi-remorque).

Haggar, qui n’est pas Hodor ou Jagger, avec sa moustache du style « FreddieMercury » et sa ressemblance au cousin americain de Bud Spencer ou de Zangief, n’a pas eu de problème pour délivrer généreusement des gnons ou des gifles sur les rues de sa bien-aimée Metro City. Et le jeu continuait jusqu’à ce qu’il broyait du noir. Ensuite, entouré de la racaille, il réussissait à laisser aller sa rage la plus profonde et lançait sa technique spéciale : le tourbillon « frappe-les tous »  (cliquez ICI  pour observer un autre exemple). Les bras étendus, disposés à 180º, les poings fermés, rotation du corps autour de l’axe longitudinal … Les résultats ne mettaient longtemps à arriver : il envoyait tout le monde se promener, même s’il devait sacrifier une partie de sa barre de vie. Il valait vraiment la peine de le faire.

Je dois avouer que j’aime sa philosophie. Je l’ai adoptée depuis que je suis malade, bien que je ne l’ai pas encore mise en jeu. C’est plutôt simple: lorsque les choses ne vont pas bien du tout – comme quand je suis obligé d’attendre plus d’une heure pour être programmé un rendez-vous au hall d’entrée de l’ICO et tout à coup l’assistante administrative qui était en charge de mon dossier décide de ramasser ses affaires et partir, ou quand on me dit sur téléphone que mon temps c’est de l’argent et après  attendre 40 minutes aux urgences (alors que je frissonnais à cause de la fièvre), ou quand j’ai été suggéré d’être piqué dans mes bras au lieu du port-à-cath – je ne dis rien. Je serre les poignées des béquilles, ferme les yeux, et murmure: Haggar!

final_fight_1_move_haggar_06
Représentation graphique du moulinet appelé “éclatez-les tous”: Haggar!

Et je me vois là, en tournant comme le diable tasmanien, soufflant des têtes comme si j’étais possédé. Mike Haggar serait jaloux de moi, puisque profitant de la portée extra-large que me procurent les béquilles, ma portée s’étend jusqu’à 1,5 m.

A savoir, quelques autres scènes à l’extérieur de l’hôpital où je ressens la même chose – je vous préviens d’avance pour ne pas me rendre fou comme un jeune chien – ce sont les suivantes:

  • Quand quelqu’un jette un mégot au sol (je ne peux pas m’empêcher de toucher cette personne sur l’épaule et de lui demander: «Excusez-moi monsieur / madame, mais vous avez laissé tomber quelque chose»). Haggar!
  • Lorsque vous essayez de sortir de l’ascenseur ou de la voiture de train / métro et la foule s’élance sur vous comme si il n’y avait pas demain. Haggar!
  • Lorsque vous prenez l’autobus, qui est pleinement blindé, et certains passagers assis vous regardent et quand ils se rendent compte que vous portez des béquilles, ils regardent de côté. Double Haggar!
  • Lorsque vous êtes pressé, vous grimpez l’escalator et tout le monde reste sur le côté droit, sauf pour un brut imprudent qui occupe tout le côté gauche et qui ne s’écarte pas lorsque vous essayez de passer. Haggar!
  • (C’est un spécial de Barcelone) Quand quelqu’un essaie de se faufiler dans le métro juste après vous (personne n’a jamais réussi à le faire aux dépens de moi). Haggar! Ou bien ushiro kekomi, mais maintenant je ne peux pas le faire 😦
  • CADEAU extra pour mes amis Francophones : Complot des vieux – Made In Groland. Je remercie Greg pour m’avoir montré cette vidéo il y a quelques ans.

Je ne suis pas violent du tout, mais tout le monde applique les techniques d’auto-contrôle les mieux adaptés pour chaque personne. Mais moi, comme je suis un peu zarbi, je préfère m’imaginer tous ceux qui m’entourent en train de voler dans l’air que de le faire en réalité. C’est magnifique comme la technique de Haggar fonctionne pour moi. J’ai même montré les vidéos à ma femme, qui n’est pas autant zarbi, et elle connait parfaitement ce que je ressens. C’est génial de pouvoir transmettre ce message: p Tout le monde devrait faire plus « Haggar! »

P.S .: Ne jetez pas les mégots de cigarette sur le sol, pensez à l’environnement dans chaque action que vous faites! Sinon, vous risquez de souffrir un vrai “Haggar!”. T’es voilà prévenu.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s