Cinquième round – 83.3%

Visite de Xavi et Claire

Xavi est venu me voir lors du début du traitement, mais nous n’avions pas vu Claire depuis cet après-midi quand Nathália et moi avons dit oui pour la vie, en 2013, donc leur visite nous a ravi. C’est toujours agréable de voir de bons amis, de se souvenir d’anecdotes et d’apprendre des expressions irlandaises, comme “it’s so gorgeous“.

DSC_0004.JPG

Un moment agréable

Le lundi 3 avril, jour 138, juste après la prise de sang, mais avant de commencer le traitement, quelque chose de drôle m’est arrivée. Nous étions en train de rentrer chez mes parents quand une fille qui prenait son petit déjeuner dans une terrasse s’est soudainement levée et est venue vers nous :

– Bonjour! Êtes-vous le gars qui collabore avec la Fondation Alba Pérez?

– Mmmm, oui, oui – j’ai répondu de manière confuse.

– Je suis votre blog et je voulais vous encourager et vous donner beaucoup de force, car vous allez surmonter tout cela – a-t-elle dit.

Il m’a fallu un certain temps pour digérer cette situation, mais quand je l’ai fait, un sentiment très plaisant a traversé mon corps entier 🙂 Même si j’avais mis mon équipement de rue d’hiver (casquette, veste, foulard, lunettes de soleil), cette fille m’a reconnu. Moi ou Victoria Beckham: P Pour être franc, j’ai été pris au dépourvu, mais j’ai très aimé un tel signe d’affection. Quiconque vous êtes, voisine de mon quartier, je vous remercie beaucoup!

Cycle sans sursauts

Cette fois-ci, j’ai pu commencer mon cinquième cycle de chimiothérapie directement dans la zone d’hospitalisation. J’ai été quand même averti que c’était une situation très exceptionnelle, mais c’était excellent pour moi. J’ai commencé vers midi et avant 22 heures j’avais déjà terminé la première session. Au cours de ces trois jours, j’ai pu partager de longues discussions avec mon colocataire et son épouse, M. Paco et Mme Consuelo, sur tout genre de sujets. Lorsque vous avez un compagnon de chambre agréable, tout est plus facile et plus plaisant, et on ne manque trop chez-soi.

Le deuxième jour, quelques minutes après que j’ai été apporté le plateau du petit-déjeuner, un gardien est entré dans la chambre. Il a demandé: Vous n’avez pas encore pris le petit déjeuner, n’est-ce pas? Non, je ne l’avais pas encore eu, mais ils voulaient me porter pour me faire une IRM. Une IRM? Personne ne m’a rien dit le jour précédent! Et l’IRM et le reste des examens ont été programmés après le sixième cycle. Eh bien, après quelques minutes, ils ont réussi à résoudre ce malentendu et j’ai pu prendre mon petit-déjeuner tranquillement dans ma chambre. Ils se sont trompés une fois de plus, mais heureusement j’étais suffisamment attentif pour éviter l’erreur :S

Le dernier jour, j’ai réussi à avoir la chimiothérapie dès 8 heures du matin afin que je puisse finir assez tôt. En effet, j’ai été libéré cette nuit-là et j’ai pu dormir à la maison, quelque chose d’inouï. Mais, bien sûr, il y avait un petit compromis, comme tout dans la vie. J’ai dû prendre les médicaments que normalement me sont donnés par voie intraveineuse, par voie orale, et ici, vous pouvez voir le résultat (ne manquez pas la veine sur mon crâne et les expressions faciales de Nathália xD) :
https://youtu.be/0X6aitC-ak4&cc_load_policy=2

J’ai surtout ressenti la réduction de l’ifosfamide. Le redémarrage du système s’est produit un jour après la dernière session: c’est un record! Le manque de sensibilité/fourmillement sur le bout des doigts s’est amélioré. Cette fois-ci, je n’ai même pas souffert des palpitations/angoisse à la poitrine/cœur. Je me suis senti si bien que j’ai même commencé à courir – si on peut appeler cela “courir”, hahaha- avec Nathália. Nous avons parcouru environ 3 km 3 fois par semaine. Je sais que ce n’est rien de spécial, mais cela aide à transpirer la chimiothérapie beaucoup plus efficacement que de pédaler tout en étant allongé sur le lit, comme mon traumatologue m’avait recommandé. Mdr! En outre, nous avons trouvé l’équilibre idéal: dans des conditions normales qui seraient une “promenade” pour moi et un marathon – ou quelque chose de pire – pour elle. Je suis très motivé à voir ses progrès au fur et à mesure que nous nous entraînions parce qu’elle n’avait jamais couru avant.

Cucaracha.jpg
Voici l’image que j’avais gardé de moi-même lorsque mon traumatologue m’a dit cela: en train de faire le cafard hahaha.

Je dois l’admettre: j’aime me sentir bien. Être capable de vivre ma vie, de faire une promenade dans ma ville quand la météo y va avec, aller dîner ou souper dans un restaurant et commander ce que vous aimez, s’amuser avec ses amis et sa famille. C’est quelque chose d’insignifiant si vous êtes en bonne santé, mais une fois que vous n’êtes plus et que vous suivez le mode de vie de Carpe Diem, comme je l’ai fait, ces moments se transforment en magiques et spéciaux.

DSC_0138
Incroyable après-midi de printemps à Montjuïc. C’était l’un de ces moments magiques ! Heureusement pour nous, le sac à dos à côté de nous n’avait pas d’artefact explosif à l’intérieur, hahaha.

DSC_0027

Mon trophée

Le dimanche 9 avril, jour 142, mon ami et collègue de karaté Juan Antonio – a.k.a. “fou Juan” -, a participé au triathlon de Deltebre et a terminé troisième dans sa catégorie. Peu de temps après, j’ai trouvé ce post de lui dans Facebook qui a réussi à me donner de la chair de poule :

17861854_10212424757518388_4773998747059141406_n

Cette image est pour toi, Dani, parce que j’ai fait une promesse, parce que je me suis battu et entraîné pour que ce jour-là soit aussi pour toi! Et aujourd’hui, j’ai réussi! Tu es un combattant, un guerrier que chacun de nous considère comme un exemple de lutte, d’amélioration personnelle, de persévérance et de motivation. Ce trophée est à toi!

Je pense que je n’ai pas besoin de faire de commentaires à ce sujet, le texte s’explique par lui-même. Merci du fond de mon cœur, fou Juan!

17854918_2016220051938816_8037103831623805697_o

Visite des Suisses 3.0 – Pâques

Ces fêtes de Pâques, c’était le tour pour mon entraîneur de CrossFit Luciano et sa petite amie Carina avec les propriétaires de la Fight Move Academy à Neuchâtel, Nelson et Susanna. Nos amis Angélique et Beto, et leurs filles Élis et Paola sont également venus à Barcelone. Tous ensemble avons eu de très bons moments, comme on peut le voir sur les photos suivantes :

GOPR1285_1492289010917_high
L’équipe FMA en mode “lutte contre le cancer” hahaha
GOPR1281_1492289010917_high
Faire des grimaces pour se moquer du cancer – tous moins Luciano, qui ne comprend pas qu’est-ce qui se passe 😛
GOPR1275_1492289010917_high
La seule photo où tout le monde se voit bien : quelle tâche si difficile xD
DSC_0145
Les touristes avec la famille Pereira do Lago

Je vous remercie de consacrer un peu vos vacances pour venir me visiter, pour les T-shirts, le fromage et les chocolats. Je voudrais également remercier mes amis de FMA qui ont participé à la cagnotte et à la famille de Di Maggio pour le soutien.

Et maintenant?

Alors que j’attends le sixième tour, je me prépare pour la radiothérapie. Une fois la chimiothérapie d’induction soit terminée, je vais avoir un set complet d’examens diagnostiques afin d’évaluer l’évolution du traitement. Dans un futur post, je vais expliquer en détail quoi se passera dans cette phase et la quotidienneté.

Articles intéressants

J’ai trouvé un article très intéressant sur le net :

Remerciements

Après ce cinquième cycle, j’aimerais mentionner spécialement les infirmières et les infirmières auxiliaires d’ICO María, Maica, Laura, Lucía, Karen, Paula, Sara, Sonia et le Dr. Martín. Aussi aux focolarine pour nous prêter leur voiture pendant ces jours.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s